A propos de l’auteur

 

Non, vous l’aurez devinez, je ne suis pas Sam Lowry et encore moins Le Grand Moineau de Game of ThronesSam Lowry - A propos de Mapom.fr, mais outre ma passion pour Brazil, je partage quelques points communs avec le héros du film de Terry Giliam.
Citoyen et employé modèle, dévoué à LA cause et son entreprise, sous ses cotés bon soldat, Sam se montre en réalité romanesque, rêveur – sans doute un peu naïf – éperdument intègre, dans un monde profondément cynique. Mais la comparaison s’arrête là; Sam Lowry n’est pas très beau, alors que je suis pour ma part…

Outre la dérision des Monty Python, Edika ou Gotlib(snif), j’ai toujours eut un goût prononcé pour l’éclectisme comme disait Bernard Campan. Mes lectures oscillent entre Rock & Folk et Guy de Maupassant en passant par Moto Journal et Stefan Zweig sous oublier Télé Loisirs naturellement.

En musique en dehors du Zouk et de toutes les saloperies gavées à l’auto-tune, ma playlist oscille entre Sergio Mendes et Metallica en passant allègrement par Véronique Sanson et Anton Dvořák. (Merci Maman, merci Papa). Si cela vous intéresse, l’historique de mes écoutes depuis novembre 2006 est disponible sur Last FM.

Je suis également l’ancien webmaster et administrateur d’un important site communautaire durant cinq riches et passionnantes années (non dénuées de sueurs et de larmes).
Cette aventure m’a permis de rencontrer et de travailler avec des personnes attachantes et passionnées. Cela m’a également permis de découvrir de nouveaux mondes tels que le SEO (Search Engine Optimization), le développement Web (le couple infernal Php/MySQL) et surtout le monde “merveilleux” de l’administration d’un serveur Linux Debian et ses services: Apache, BIND, IPTables, Sendmail et j’en passe…

Après ces 5 années, le site atteignait 1.2 million de pages vues/mois et les revenus couvraient très largement le cout de l’hébergement. C’était devenu une belle et grosse machine.

Trop peut-être car c’est à cette époque que j’ai pris conscience (certains diront naïvement) que l’exposition et toute forme de réussite, rend jaloux et à l’aigreur succède bien souvent la méchanceté, voir la malveillance. On y attache souvent peu d’importance au début, puis au fil des années, cela pèse, ronge, lentement, mais surement. L’internet communautaire ne fait pas de cadeaux, c’est la part sombre du réseau.

Sans céder aux sirènes du passéisme ou prétendre que cela n’existait pas à mes débuts en 1995, il faut reconnaitre que l’Internet a changé de visage ces 15 dernières années, offrant au plus grand nombre un accès illimité à des ressources elles-mêmes souvent illimitées et d’offrir aux trolls, hackers, pervers et autres nuisibles le plus grand terrain de jeux.

C’est sans doute la raison pour laquelle je me tiens bien à l’écart des réseaux dits sociaux, j’ai reçu mon vaccin, rappel compris. Why socials medias sucks !

Là vous allez me dire (et vous auriez raison):

on s’en moque d’ta vie de minable, c’est koi mapom ?

Mapom, c’est les coups de cœurs et coups de griffes d’un épicurien passionné. Un blog sur lequel on discute de tous les sujets: des Arts, d’Histoire, de vie Politique ou Economique, de Sports.
En résumé, mapom.fr est à l’Internet ce que l’assiette anglaise est à la cuisine, certes, c’est assez peu ragoutant, c’est en tout cas un savant mélange des sujets qui me passionne.

Selon mon entourage, je suis une personne plutôt docile et agréable, donc n’hésitez pas à me contacter si vous avez la moindre remarque ou question a formuler, j’y répondrais sans doute avec plaisir.

Sincerely yours !